L'auteur

Dans son œvre, l’auteur du Message du Graal donne à chacun le moyen de mûrir et de développer une solide personnalité et une grande stabilité intérieure. Dans ses conférences au sujet des questions centrales de l’existence humaine — la vie et la mort, le destin et la justice, Dieu et sa Création — une vision du monde concluante se révèle au lecteur. Un savoir solide lui est transmis par la suite logique et sans lacune des enseignements.

En 1936, Abd-ru-shin décrivit son but dans les termes suivants :

« Mon but est d’ordre spirituel !

Toutefois, je n’apporte pas de nouvelle religion, je ne veux fonder aucune nouvelle Église, et encore moins une secte quelconque, mais je donne en toute simplicité une image claire de l’autoactivité de la Création, une activité qui est conforme à la Volonté de Dieu. L’être humain peut ainsi reconnaître clairement quels sont les chemins qui lui sont bénéfiques. »

Conformément à ces paroles, Abd-ru-shin tenait à ce que ce soit son Message, et non sa propre personne, qui soit au centre de l’enseignement du Graal. Il refusait tout culte de sa personne. En des termes clairs, il exhorta ses lecteurs à ne pas se soucier “de l’auteur, mais de la Parole”.

* * *

Abd-ru-shin est né le 18 avril 1875 à Bischofswerda (Saxe) et fut baptisé Oskar Ernst Bernhardt. Entouré de la sécurité du foyer parental, il y vécut une enfance et une jeunesse heureuse, suivies d’une formation commerciale et du début de sa vie professionnelle à Dresde.

Au cours des années suivantes, Oskar Ernst Bernhardt entreprit de longs voyages. Travaillant d’abord dans le commerce, il devint peu à peu un écrivain renommé. Son œuvre littéraire est composée, entre autres, de récits de voyages, de romans et de contes. Membre de l’Association des dramaturges allemands, il a également écrit des pièces de théâtre. Nombre d’entre elles furent représentées à Leipzig et dans d’autres villes où elles connurent un grand succès.

Après avoir vécu un certain temps en Suisse et en Amérique, Oskar Ernst Bernhardt se rendit en 1913 à Londres, où il vécut le début de la Première Guerre Mondiale. Il fut interné en 1915 sur l’Ille de Man. Au printemps 1919, Oskar Ernst Bernhardt regagna sa patrie, où il prit conscience de sa mission qui consistait à transmettre à d’autres le savoir complet de la Création qu’il portait en lui.

C’est à partir de 1923 que Oskar Ernst Bernhardt écrivit le Message du Graal, tout d’abord sous forme de "feuillets du Graal" et de conférences publiques qui furent rassemblés plus tard en un livre. Il écrivait sous le nom de Abd-ru-shin.

Ce nom a des composantes perses et arabes, et signifie « Serviteur de la Lumière » ou « Fils de la Lumière ». Il fut choisi en rapport avec une vie antérieure et est depuis lors étroitement lié à son œuvre.

* * *

En 1929, un an après que Abd-ru-shin eut trouvé sa patrie terrestre au Vomperberg, Tyrol (Autriche), où il comptait achever son Message du Graal, il se vit dans l’obligation de s’exprimer de façon critique au sujet de l’idéologie national-socialiste. Il affirma que le fait de juger selon une race, une nation ou une religion était « indigne d’un véritable être humain. » :

Il affirma que le fait de juger selon une race, une nation ou une religion était« indigne d’un véritable être humain. » :

« C’est par trop mesquin et indigne d’un véritable être humain. Est-ce que ces gens croient vraiment pouvoir entrer un jour dans le Royaume de Dieu en portant les couleurs de leur nation et en chantant leurs hymnes nationaux ? […] Les chercheurs en matière de race sont tellement partiaux. Ils ne jugent que sur l’extérieur, sur ce qui est de matière dense, alors que pour l’être humain proprement dit, seul compte l’esprit. Or l’esprit est plus âgé que le corps physique terrestre, actuel ou passé. C’est comme sur le plan purement terrestre : un être humain qui est bon sera toujours le même, même s’il arrive qu’il change plusieurs fois de vêtements. Qu’il porte ses habits de tous les jours ou ceux du dimanche, il reste le même. Et il n’en va pas autrement de l’esprit, donc de l’être humain proprement dit. »

Le fanatisme et le dogmatisme confessionnel ne sont pas compatibles avec le Message du Graal qui exige comme condition de base que le lecteur soit prêt à une réflexion personnelle, objective et libre de tout préjugé.

En 1938, immédiatement après la prise de pouvoir des nazis en Autriche, « l’agglomération du Graal » qui s’était formée entre temps sur le Vomperberg au Tyrol, fut expropriée sans dédommagement. Abd-ru-shin fut arrêté le 12 mars et mis plus tard, en septembre 1938, sous le contrôle de la Gestapo — tout d’abord à Schlauroth près de Görlitz et plus tard à Kipsdorf dans les montagnes du Erz (Erzgebirge).

Le travail de Abd-ru-shin, source de bénédiction, fut ainsi interrompu. Toute activité en accomplissement de sa mission lui fut interdite par les détenteurs du pouvoir de l’époque. Abd-ru-shin décéda le 6 décembre 1941 en conséquence de ces mesures. Son corps terrestre fut inhumé le 11 décembre 1941 dans sa ville natale, à Bischofswerda. Ce n’est qu’en 1949 qu’il put être transféré sur le Vomperberg, quand l’agglomération du Graal fut rendue par les autorités à la veuve de Abd-ru-shin, Maria Bernhardt.

Il existe de nombreux récits de personnes qui eurent l’occasion de faire personnellement la connaissance de Abd-ru-shin; elles furent profondément touchées par son naturel et sa simplicité. Il est dit dans le reportage d’un journal de Munich datant de 1933 : “Quelque chose de mystérieux l’entoure et son regard clair, fort et empreint de bonté est comme un salut issu d’un lointain lumineux …”

Au cours des dernières années de sa vie, Abd-ru-shin ordonna de manière définitive les conférences de son Message du Graal, élaborant ainsi “l’Édition de dernière main” qui est à la fois son legs spirituel et la révélation de sa personnalité.