Le Message du Graal

Le Message du Graal décrit les grands rapports principaux existant au sein de la Création. Il nous ouvre aussi la porte sur les événements qui se déroulent entre nous, êtres humains, et Dieu. Il ne faut toutefois pas s’attendre à y trouver des explications scientifiques, philosophiques ou ésotériques. Le Message du Graal s’adresse au lecteur avec une rigoureuse logique et en des termes compréhensibles à tous.

L’intention explicite de son auteur est de reconduire à Dieu ceux qui cherchent la véritable connaissance.

C’est pourquoi le Message du Graal s’adresse uniquement à l’individu en particulier, quelle que soit sa nationalité ou sa religion. Il offre des aides permettant de trouver le chemin. En effet, le changement de fond que recherchent certaines personnes dans leur orientation spirituelle ne peut se réaliser qu’à la suite d’une réflexion et d’un examen personnels et indépendants, et à la suite d’une prise de conscience et de la conviction qui en découlent.

Le parcours d’une vie tel qu’il est décrit dans le Message du Graal est simple et clair, loin de tout mysticisme :

« Celui qui porte en lui le ferme vouloir pour le bien et s’efforce de c onférer la pureté à ses pensées, celui-là a déjà trouvé la voie qui mène vers le Très-Haut ! Tout le reste lui échoit alors en partage. »

Un ferme vouloir vers le bien et qui aspire à la pureté des pensées implique un important travail sur soi. Afin que l’être humain puisse réveiller en lui ce qui le distingue véritablement — donc ce qui fait de lui un être humain dans le sens absolu du terme — le Message renvoie très souvent aux enseignements du Christ et construit sur ces bases.

« Jésus vous a déjà montré la voie simple qui mène infailliblement au but, car une profonde vérité repose dans ces simples paroles : ‹ Aime ton prochain comme toi-même ! ›

Il a ainsi donné la clé de la liberté et de l’ascension ! Car il est un principe intangible : ce que vous faites à autrui, vous ne le faites en réalité qu’à vous-mêmes ! À vous seuls puisque, selon les lois éternelles, tout retombe obligatoirement sur vous, le bien comme le mal, que ce soit déjà ici-bas ou dans l’au-delà. Cela s’accomplit ! C’est ainsi que vous est indiqué le plus simple des chemins permettant de comprendre comment faire le pas qui conduit au bon vouloir.

C’est par votre nature que vous devez donner à votre prochain, par votre manière d’être, et pas forcément avec de l’argent et des biens. Sinon, ceux qui en sont dépourvus seraient privés de la possibilité de donner. Et c’est dans votre manière d’être et de « vous donner » dans vos rapports avec autrui, dans les égards et la considération que vous lui témoignez spontanément que réside « l’amour » dont Jésus nous parle. C’est en cela que réside l’aide que vous prodiguez à votre prochain, car cette aide le rend alors capable de se transformer de lui-même et de continuer à progresser vers le haut sur le chemin qui est le sien, étant donné qu’elle lui permet de se renforcer. »

De nos jours, une vie orientée vers Dieu dans le sens chrétien de l’amour du prochain n’est que difficilement possible si l’on se limite à avoir la foi. En effet, la conviction de l’existence d’un Créateur unique a été dégradée depuis longtemps par des images de Dieu par trop humaines et des dogmes religieux souvent contradictoires. Ces derniers ne s’accordent pas avec une réflexion sérieuse et contribuent largement à ce que de moins en moins de personnes parviennent à adhérer aux croyances reçues.

Comme, dans le langage actuel, la foi est souvent directement mise en rapport avec les enseignements religieux, la foi telle que nous la connaissons à ce jour n’est plus suffisante. Une véritable conviction est nécessaire ! Or, celle-ci est en rapport étroit avec le savoir et des prises de conscience. C’est la raison pour laquelle Abd-ru-shin base ses explications dans le Message du Graal sur l’activité des lois de la Création qui œuvrent dans l’ensemble des plans de l’en-deçà mais aussi dans l’immense domaine situé « au-delà » des cinq sens.

Dans son Message du Graal, Abd-ru-shin fait référence à trois grandes lois de la Création :

La „loi de la rétroaction“ ne vaut pas seulement pour le monde extérieur physique où tout est en rapport avec le reste et où on ne saurait penser à un mouvement sans les effets de la rétroaction, au contraire elle touche aussi à la pensée humaine et à nos actions. La Bible décrit ce fait par la parabole bien connue suivante : « L’homme récoltera ce qu’il sème ! » On ne peut récolter du blé si l’on sème des chardons et l’on ne saurait recevoir du bien si l’on n’émet soi-même que du mal.

Cette expression nous mène aussi à la deuxième grande loi de la Création. Le Message du Graal en décrit l’activité de manière très approfondie. Il s’agit de la « Loi de l’attraction des genres identiques ». Sans l’activité de la Loi des genres identiques, aucune édification ne serait possible — que ce soit dans la nature, où la croissance de tous les corps denses se réalise par l’union d’atomes et de molécules similaires ou dans le domaine social, où nous ne trouvons un écho que chez nos semblables avec lesquels nous sommes en affinité : « Qui se ressemble, s’assemble ». Nos pensées elles aussi sont soumises à cette Loi. Elles attirent automatiquement des pensées similaires et refluent sur nous, renforcées par ces autres pensées — selon le genre que nous aurons choisi.

Chacun d’entre nous a déjà ressenti intérieurement une légèreté « qui donne des ailes », ou bien a déjà eu « le cœur lourd » lorsque quelque chose lui « pèse ». Ce sont les conséquences d’une troisième loi de la Création que nous connaissons bien grâce à l’observation de la nature. Cette loi a aussi une grande influence sur notre vie intérieure. C’est la « loi de la pesanteur ».

Le fait de se plier à ces lois conduit hors de toute incertitude et de toutes les interrogations et libère de tout désespoir psychique et terrestre. Ces lois nous permettent de reconnaître l’activité de la Création qui témoigne de la Volonté de Dieu.

« La Création entière est le langage de Dieu, un langage que vous devez vous efforcer sérieusement de lire et qui n’est nullement aussi difficile que vous le pensez. »

Plus loin, Abd-ru-shin affirme:

« Vous, les êtres humains de la Terre, vous êtes dans cette Création pour trouver la félicité ! Pour la trouver dans le langage que Dieu vous parle de façon vivante ! Et comprendre ce langage, l’apprendre, y ressentir intuitivement la Volonté de Dieu, voilà votre but au cours de votre pérégrination à travers la Création. C’est dans la Création elle-même, à laquelle vous appartenez, que repose l’explication du sens de votre existence et que vous pouvez reconnaître votre but !Vous ne pourrez jamais trouver ni l’un ni l’autre autrement.

Cela exige de vous que vous viviez la Création. Mais vous ne pouvez la vivre, c’est-à-dire en faire l’expérience vécue, que si vous la connaissez réellement.

Par mon Message, je vous ouvre à présent le Livre de la Création ! Le Message vous montre clairement le langage de Dieu dans la Création, ce langage que vous devez apprendre à comprendre afin de le faire entièrement vôtre. »