Heures de recueillement et Fêtes du Graal

Les heures d’adoration commune de Dieu ont été instaurées pour contribuer au recueillement, le dimanche et les jours de fête. Une conférence du Message du Graal est lue, puis une prière. Le tout est encadré de musique et d’ornement floral et n’a lieu que dans des locaux réservés à cet effet.

Ces heures de recueillement dominicales sont vécues par beaucoup comme le point culminant de leur semaine. En principe, quiconque s’intéresse vraiment au Message du Graal y a accès.

Abd-ru-shin dit au sujet du sens du recueillement :

« Avant toute chose, faites de vos réunions des heures solennelles d’adoration de Dieu ! Quant au service de Dieu, qu’il se manifeste dans tous les actes de votre existence, dans la vie même, car c’est ainsi que vous devez servir votre Créateur, dans la gratitude et dans la joie d’avoir la grâce d’exister !

Faites de toutes vos pensées et de tous vos actes un service de Dieu ! Alors la paix à laquelle vous aspirez sera vôtre. »

Abd-ru-shin instaura, en plus des heures de recueillement, trois Fêtes du Graal.

La Fête de la Sainte Colombe est célébrée chaque année le 30 Mai. Elle est en rapport étroit avec la Pentecôte, mais aussi tout particulièrement avec l’activité du Saint-Graal et du Saint-Esprit. La Colombe est le signe visible du Saint-Esprit, de la Volonté de Dieu.

Abd-ru-shin a expliqué que le Graal et le Manoir du Graal, que nous connaissons par l’intermédiaire de contes et de légendes existe réellement, bien qu’il ne s’agisse ni d’une coupe matérielle, ni d’un édifice terrestre. Il s’agit au contraire du point de départ de la gigantesque œuvre de la Création.

Le Saint-Graal sert de source de transmission entre le royaume divin et la Création. C’est par son intermédiaire qu’à ce moment bien déterminé, tout ce qui existe est vivifié par la force du Créateur qui flue en pulsations dans la Création.

C’est le moment où, dans le temple du Saint-Graal, l’Amour du Créateur se répand. Rayonnant, pour apporter une vie nouvelle, une nouvelle impulsion créatrice qui, en descendant, se répartit en pulsations dans l’ensemble du cosmos. Un frémissement traverse alors toutes les sphères, un frisson sacré annonciateur d’une grande joie, d’un grand bonheur. Seul l’esprit de l’être humain de la Terre se tient encore à l’écart sans ressentir ce qui lui arrive, à lui précisément, lors de cet événement ; il n’a pas conscience de l’immense cadeau qui lui est ainsi fait, un cadeau qu’il accueille de façon stupide parce que les limites qu’il s’est personnellement imposées en raison de son intellect ne lui permettent plus de saisir une telle grandeur.

C’est l’instant où afflue la force de vie pour toute la Création !

C’est le renouvellement continu et nécessaire de l’alliance que le Créateur conclut avec son oeuvre, c’est la confirmation de cette alliance.

L’accomplissement régulier et cyclique du déversement de la Force vivante du Créateur ne se retrouve pas seulement dans les légendes sur le Graal où il est question du “miracle des repas”, il est aussi — ce qui est moins connu — en rapport avec la Pentecôte, le moment où les disciples de Jésus furent comblés d’une force spirituelle spéciale après la mort de leur Seigneur qui fut si douloureuse pour eux.

Jésus avait annoncé cet événement à ses fidèles par les paroles suivantes : « Vous recevrez la Force du Saint-Esprit qui descendra sur vous ! » Toutefois, il ne s’agit pas là d’un accomplissement unique et momentané ne concernant que les disciples. Il s’agit au contraire d’un processus qui se répète régulièrement et que les disciples ont pu vivre consciemment grâce à leur état de recueillement intérieur.

« Quant à la Pentecôte, elle ne fait pour les chrétiens qui commémorer cet événement sans qu’ils se doutent que chaque année, à peu près à cette époque, a effectivement lieu, dans le Manoir du Graal, le jour de la Sainte Colombe, c’est-à-dire le jour du renouvellement, par le Saint-Esprit, de la Force destinée à la Création ! Il va de soi que cet événement ne coïncide pas toujours exactement avec le jour fixé sur Terre pour célébrer la Pentecôte, mais il se situe néanmoins approximativement à cette époque. »

La deuxième Fête du Graal est la Fête du Lys Pur qui a lieu chaque année le 7 septembre. Cette fête a pour objet de rappeler un commandement central du Message du Graal qui, s’il n’est pas respecté, empêche toute ascension spirituelle :

« Gardez pur le foyer de vos pensées, vous faites ainsi régner la paix et vous êtes heureux ! »

Le fait d’aspirer à la pureté dans le sens absolu du terme — pureté dont le symbole est le Lys — fait partie des devoirs de tous ceux qui s’efforcent de vivre dans le sens du Message du Graal. La fête du Lys Pur s’adresse en tout premier lieu aux femmes qui, grâce à leur faculté d’intuition plus affinée que celle des hommes, sont en rapport plus étroit avec la beauté, l’harmonie et la nature.

La troisième fête du Graal est laFête de l’Étoile Rayonnante qui est célébrée le 29 décembre. Elle est en rapport avec la fête de Noël et doit permettre de se souvenir de la naissance du Fils de Dieu Jésus qui, jadis, fut annoncée par l’apparition de l’Étoile de Bethléem. Elle vise aussi et surtout à se remémorer sa mission qui consistait à apporter la Vérité aux êtres humains par l’intermédiaire de son Message d’Amour.

C’est pourquoi cette Fête du Graal est appelée aussi "Fête de la Rose", car elle est le symbole de l’amour, du véritable amour du prochain et de la miséricorde, tels que Jésus les a enseignés. Abd-ru-shin a dit à ce sujet :

« Le véritable amour ne se préoccupe pas de ce qui plaît à l’autre, de ce qui lui est agréable et lui procure de la joie ; il ne tient compte au contraire que de ce qui est utile à l’autre, peu importe que celui-ci y trouve ou non de la joie ! Telle est la vraie façon d’aimer et de servir. »

En dehors de ces trois grands jours de fête, des fêtes du Graal sont aussi célébrées dans de nombreux pays à d’autres dates. Leur but est de contribuer à transmettre une liaison avec la Lumière aux personnes qui veulent vivre dans le sens du Message du Graal.

Après avoir reconnu la Vérité dans le Message du Graal et après avoir professé sa foi dans le Créateur, pour la personne qui le demande, la nouvelle Alliance avec Dieu est célébrée par l’acte de la Scellée au cours d’une fête du Graal. Le requérant reçoit alors la croix du Graal comme signe extérieur visible. Il s’agit là d’une décision personnelle de chaque individu qui ne le lie ni au Mouvement du Graal ni à d’autres personnes scellées. Au sein du Mouvement du Graal, ces personnes sont appelées « porteurs de croix ».

Il existe d’autres actes du Graal tels que le mariage, la bénédiction de couples mariés, la bénédiction d’enfants et de bébés ainsi que les obsèques.


Si vous voulez participer à une heure de recueillement dans un cercle du Graal, veuillez contacter :

Internationale Gralsbewegung
(Mouvement du Graal international)
Marktstraße 19
6130 Schwaz
Autriche
Téléphone : (+43) (0) 5242 71383
Téléfax : (+43) (0) 5242 71383-14
E-mail : office@internationale-gralsbewegung.org